Blog de conseils pour créer son jardin en permaculture

Formé à l’agriculture, Guillaume a découvert la permaculture et a observé tout un tas de différentes pratiques au gré de ses séjours WWOOF. Des expériences qu’il décrit dans un blog et dans la revue numérique gratuite qu’il a lancée, Le potager permacole. A découvrir en suivant ce lien.

« Blettes multicolores et moutarde violette. » : Guillaume anime ce groupe facebook d’échanges de conseils. Si vous souhaitez le soutenir, il a aussi un financement participatif en cours ici.

Tuto de WWOOFeuse : faire du produit vaisselle maison, écolo et zéro déchets

Avec des ingrédients simples et naturels, les savons de Castille offrent une alternative à la mousse conventionnelle des produits de nettoyage commerciaux. Marissia, une WWOOFeuse américaine qui continue son périple avec WWOOF italia, nous envoie sa recette maison. Merci à elle !

Ingrédients :

  • huile d’olive (1.000 g)
  • eau (300 g)
  • hydroxyde de sodium (154 g)

Attention ! Travailler avec de l’hydroxyde de sodium est très caustique. Il faut prendre les précautions et la protection nécessaire lors du mélange d’hydroxyde de sodium (gants, lunettes et travailler à l’extérieur ou un endroit bien ventilé)

  • Ajoutez l’hydroxyde de sodium dans l’eau. Laissez se dissoudre.
  • Maintenant, ajoutez lentement votre solution à l’huile tout en mélangeant. Mélangez bien (jusqu’à ce qu’il soit un peu épais et crémeux).
  • Versez la solution dans un moule et laissez durcir plusieurs jours. Cette quantité fait un grand lot à stocker et à utiliser au cours de l’année selon les besoins.
Le grand lot de savon dur, moins un morceau de 150 grammes coupé pour faire le savon à vaisselle

Un mot : vous pouvez également ignorer l’étape dessus si vous avez déjà un savon de Castille sous la main en passant directement à la suivante pour la liquéfaction.

  • Après le processus de saponification, nous pouvons prendre une partie du savon pour faire la version liquide.

Tous les matériaux et ingrédients nécessaires pour faire de votre savon dur un savon à vaisselle liquide

Pour le savon à vaisselle, vous aurez besoin de:

  • eau (850 g)
  • savon de Castille (150 g)
  • une casserole ou un bol pour le trempage
  • un mélangeur
  • quelques gouttes d’huile essentielle (facultatif)
  • un pot ou une bouteille recyclée pour y mettre le produit fini
  1. Brisez 150 grammes de savon dur et coupez-les en petits morceaux ou utilisez une râpe.
  2. Mettez l’eau avec le savon dans un bol et laissez reposer toute la nuit.
  3. Après la prise, le savon est prêt à être mélangé jusqu’à ce qu’il soit lisse et versé dans votre pot ou bouteille recyclé.
Les morceaux de savon déchiquetés commencent à devenir une substance gluante suite à une nuit dans l’eau.

Et voilà ! Le produit final de l’éco-savon crémeux, mélangé avec quelques gouttes d’huile de lavande pour la fraîcheur.

Fun fact : Le saviez-vous ?

En WWOOFing j’ai compris que le bio n’est pas seulement ce qu’on met dans notre assiette, mais aussi ce qu’on utilise pour nettoyer ces assiettes. Ce qui est inévitablement absorbé par nous et par l’environnement.

Bon éco-lavage !

Marissia.

From Milking Goats to Kneading Dough, WWOOFer Ookie Blogs about Her Four Months in France

Anouk, nick named Oogie, is a Hamburg native who tries out WWOOFing on a French farm where she shares the techniques she learned from cheese making to bread baking. Through her detailed entries, readers experience what a day in the life on the farm is like with an appétit as big as the local French gourmands.

« My first experience wwoofing in France gave me a great insight into this culture. On Ferme d’Olivet I milked goats by hand, prepared traditional multi-course lunches, got insight into a vineyard, participated in folk festivals and visited neighbouring towns by biking through the beautiful country side. »

Visit Ookie’s blog here

Making Old Fashioned Bread from Ancient Grains and Natural Yeast

Today’s industrial and conventional bread has come a long way from its ancestral origins. This recipe for pain à l’ancienne, or old fashioned bread, uses ancient unmodified grains and a natural traditional yeast method that yields a home-made loaf not only more wholesome in nutrients but also in flavor.

Making the natural yeast

The sourdough ferments in the glass jar by taking natural yeasts from the surrounding air

Ingredients

  • an old variety of « soft » common wheat (like Gentil Rosso or Rouge de Bordeaux) 200 g
  • water 100 ml
  • a glass jar, wool cloth and rubber band to cover
  • a bowl for mixing

Steps

Put the flour in a bowl by adding the water a little at a time until you get a very soft dough. The mixture thus obtained must be placed in a lightly floured glass jar.

Cut the surface of the dough with a cross cut and cover the container with a damp cloth and plastic wrap. The dough should be left to rest for 48 hours at around 18 °-25 °C.

The baby ball of sourdough will grow over the next few weeks as you add more fresh flour

After 48 hours the dough begins to swell forming large alveolars. Take away 200 g from the top and dispose. Now add another 200 g of fresh flour and 100 ml of water, knead it together, and leave to rest for another 2 days.

Continue this refreshing procedure for at least another 2 weeks.

Making the old fashioned bread

Ingredients

  • your yeast dough 50 g
  • fresh flour 150 g
  • oil 20 g
  • 1 spoon of salt
  • 1 spoon of honey
  • Pan for cooking in oven

Steps

Now that the natural yeast has cultivated you can use it for the old-fashioned bread-making (and the rest kept for future batches).

Mix 150 g of flour with 50 g of yeast dough the evening before making the bread.

The morning after, mix in another 200 g of fresh flour and 20 g of oil, 1 spoon of salt, and 1 spoon of honey.

Knead every 2 hours from morning to evening (cover with the wool rag in between kneads).

In the evening, cook the loaf in the oven for 180° C for 1 hour or until cooked through (cooking time may vary).

Et ça y est ! Your home-made loaf is ready for the next meal. Try some of the classic French recipes with bread below or enjoy alone with a bit of rich, creamy beurre.

This type of flour yields a darker color than more refined flours, yet it also has more flavor. Miam !

Classic french go-to’s with bread

La tartine—toasted baguette with butter and jam

Jambon-beurre—ham and butter baguette sandwich

Croque-monsieur—toasted ham and cheese sandwich that’s baked until crisp and covered with a béchamel sauce

Croque-madame—croque-monsieur with an egg on top

Pan bagnat—salade niçoise piled onto a bun

Pancotto Pugliese: the Farmer’s Stew of South Italy

Literally translated as « cooked bread, » this dish has been nourishing farmers and families for generations. We share with our WWOOF community a traditional Italian recipe that can come from any garden, anywhere. With the chill of the autumn season upon us, it warms the heart as much as the belly.

« Back in the day, the tables were much smaller, and low to the ground. There were stools instead of chairs, and everyone would gather around one huge, heaping dish to eat, sharing the food one at a time. That’s how our parents, grandparents and great grandparents ate. First thing in the morning, about 5 am before starting the day’s work, then again at night when it was dark; after, they went straight to bed they were so tired. In those days you didn’t stop work for lunch. Up with the sun and to bed with the chickens, as we say! »

Michele, an Italian farmer and his wife, Maria, tell me about how it was to eat pancotto invernale ‘back in the day’ when their ancestors, also farmers, made heaping pots of warm stews to feed all the workers and the family. Today, they walk me through their garden to show me what seasonal vegetables are in this classic family recipe.

In fact, all the ingredients can come from the farm. For this dish, to feed 4 people we collected:

  • collard greens (one kilo)
  • chicory (one kilo)
  • arugula (one kilo)
  • catalogna, another type of chicory (one kilo)
  • fennel (2)
  • potatoes (1 kilo)
  • onions (3)
  • garlic (3 cloves)
  • your day old, hardened bread
All the ingredients to make pancotto pugliese

Next was the preparation. We cleaned the dirt off the leafy greens, peeled the potatoes and cut onions and chicory. Crushed the garlic in big chunks and set a huge pot of water to boil. Once the water is bubbling up, throw in the potatoes (diced in thick chunks) first, then after a few minutes, the onions, chicory and garlic. Once they have all started to soften, begin adding in your greens. Let everything simmer in the pot until tender and soft.

When the vegetables are cooked through, there’s the last part: toss in the pieces of bread, but leave them only for a moment! Just long enough to sop up a little of the juice and and steam from the stew.

Once all the vegetables are pronti or ready, the bread chunks are lightly dunked on top, before taking the pot off the stove

Now, the serving method. Scoop the bread pieces from the pot into the dishes. Then add your stew of veggies on top. Garnish with olive oil and peperoncino (for those who want a lil’ extra spice) and serve.

As we gather together, ready to eat, I look around the old farm house dinning room. The table may be a bit bigger now. The chairs a bit taller. But the pancotto pugliese is timeless: hearty and farm fresh. We invite you to try it for yourself―dig in! And be sure to pour yourself a glass of « medicina » or red wine for good health. Buon apetito!

Pancotto ready to eat!

Teindre avec la nature : le tuto éco du blog de Coralie

Graphiste nomade en WWOOFing, Coralie expérimente et vit au contact de la nature. Sur son blog Coraliesauvage.com, elle prend le temps de nous expliquer en détail et en images comment redonner des couleurs à un vêtement un peu trop blême. Une teinture pour faire « avec » et pas contre la nature.

 » Une fois encore, la teinture naturelle m’éblouit. Grâce à quelques pelures d’oignons jaunes et un mordançage à l’alun, cette blouse renaît dans une couleur solaire et chatoyante. »

Visiter le blog de Coralie

L’automne au jardin : de l’engrais vert pour préparer les sols

Fabrice et Denis, hôtes dans l’Allier partagent leurs expériences de maraîchage biologique en sol vivant sur leur blog. A l’entrée de l’automne, ils sèment de l’engrais vert afin d’enrichir la terre en vue des prochaines cultures.

Lire l’article sur leur blog

Voir le profil d’hôtes de l’éco-jardin des Grivauds

Gérer la canicule en Sol Vivant : immersion à l’éco-jardin à l’heure du bilan

Fabrice et Denis, hôtes dans l’Allier, tirent le bilan de leur production maraîchère sur Sol Vivant après la canicule de cet été sur leur blog passionnant L’écojardin des Grivauds. Des dégâts limités grâce au paillage mis en place mais pas sans conséquences. Notamment sur la présence d’insectes ravis de ces conditions méteo… Lire le billet de blog de Denis.

Sophie, WWOOFeuse autrichienne, découvre le maraîchage Sol Vivant en aidant Fabrice et Denis à la Ferme des Grivauds.

Voir leur profil d’hôte

Un papier et un crayon : jeu-concours « Dessine ton été de WWOOF »

Du 8 juillet au 8 septembre 2019, WWOOF France organise un concours de dessins ouvert à tous les membres de l’association. 

Pour participer :

  • Observe et raconte ton expérience en dessin sur le thème : « Mon été de WWOOF »
  • Envoie la photo d’un dessin (surtout pas l’original) réalisé sur papier ou carnet de croquis à hello@wwoof.fr en précisant « Mon été de WWOOF » en objet, avant le 8 septembre 2019
  • Ajoute un court texte de présentation dans ton email
  • Précise ton nom et prénom ainsi que l’email lié à ton compte WWOOF France
  • Les meilleurs seront publiés sur le compte Instagram de WWOOF France tout au long de l’été
  • Concours réservé aux membres de l’association WWOOF France au moment de la réception du dessin

Les prix :

  • 1er prix : un voyage en train pour aller WWOOFer dans un autre pays d’Europe (bon d’achat SNCF d’une valeur de 250 euros + une adhésion d’un an à un autre pays du réseau WWOOF Europe)
  • 2e prix et 3e prix : un voyage en train pour aller WWOOFer dans un autre pays d’Europe (bon d’achat SNCF d’une valeur de 150 euros + une adhésion à un autre pays du réseau WWOOF Europe)
  • 4e au 7e prix : une adhésion d’un an offerte à WWOOF France, et de petites surprises de WWOOF dans votre boîte aux lettres.