Le programme WWOOFing Solidaire lancé par WWOOF France a démarré. Malick a pu parfaire ses connaissances en élevage chez Claude Lamaud. Tandis que Amadou s’est initié à l’agriculture bio chez Laurent Pasteur. Des parcours réussis grâce à la générosité des hôtes, de nos référents bénévoles et de partenariats avec deux associations.

Ce programme d’accueil pour les demandeurs d’asiles (personnes en attente de régularisation) a pour objectif d’offrir des moments d’activités en milieu rural, permettant de recréer du lien humain et social. C’est aussi l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences agricoles.

Deux expériences ont eu lieu en décembre 2018. Un premier partenariat avec JRS, une association d’aide aux migrants de Paris, a permis l’accueil de Malick et Amadou chez Claude LAMAUD et Laurent PASTEUR, deux hôtes Solidaires de Haute-Vienne. Deux séjours distincts, d’une semaine, pour prendre contact et découvrir les lieux. Apprendre à se connaitre et vivre ensemble. Sortir de l’inaction forcée des CADA (centres d’hébergement), prendre l’air et écouter le silence de la campagne.

Amadou entouré de Laurent, son hôte-solidaire, de Lucile, référente de l’association JRS et Marie-Hélène, référente WWOOF France.

Avant de démarrer les accueils à proprement dit, une première rencontre entre Marie-Hélène Evert (référente WWOOF-France Limousin), Lucile FROITIER (la référente de JRS) et les hôtes-Solidaires a permis de répondre à leurs inquiétudes et questions diverses.

Malick étant plus intéressé par l’élevage, son choix s’est porté sur la ferme de Claude où il a pu aborder différentes activités agricoles en sa compagnie : s’occuper des vaches écossaises, des lapins et des poules. Il a particulièrement apprécié le contact avec les lamas, animal qu’il ne connaissait pas. La culture et la transformation des Simples correspondaient plus aux désirs d’Amadou, c’est donc chez Laurent qu’il fut accueilli. Il y a appris à planter des fruitiers (trous, plantations, amendement en compost de paille), à faire des terrasses pour le potager et du désherbage. Pour Amadou ce séjour fut l’occasion d’apprécier le calme de la campagne, le bruit du vent dans les arbres, les moments de silence qui lui ont permis de se ressourcer, de mieux réfléchir sur lui-même et de se reposer de l’agitation de la ville. De rencontrer de nouvelles personnes bienveillantes et disponibles et créer ainsi de nouveaux liens. Sa découverte du miel comme aliment et non comme médicament comme il en avait usage avant : un moment très émouvant où il nous a parlé de sa mère.

Ce fut aussi l’occasion tant pour Malick que pour Amadou de rencontrer les voisins, les amis, parents et conjoint de leurs hôtes, de tisser de nouveaux liens et de faire de belles rencontres. Quelques jours après l’accueil, Malick a demandé le numéro de Claude afin de prendre de ses nouvelles. Une belle relation s’est apparemment tissée entre tous les deux, et ils vont garder contact. Tous on évoqué le désir de renouveler l’expérience autant pour le plaisir de se revoir que celui de suivre l’évolution de leurs plantations.

Le succès de ces expériences repose sur la qualité d’écoute et de respect de tous les protagonistes mais aussi grâce à l’énergie et la compétence de référents (WWOOF France et JRS France) sans qui rien n’aurait été possible. D’autres séjours se construisent dans le Limousin mais aussi dans le Calvados (avec l’association SINGA) et bientôt dans d’autres régions.

Si vous faites partie des hôtes adhérents WWOOF France, vous pouvez intégrer le programme en contactant notre délégué WWOOF Solidaire : jerome@wwoof.fr.

Laisser un commentaire